catherine-bouquine-midnight-sun

Midnight Sun – Stephenie Meyer

Comme toute série littéraire populaire qui se termine, Twilight a laissé un vide immense dans le cœur de nombreux fans depuis le dernier tome paru en 2008. Plusieurs lecteurs attendaient donc avec impatience le retour du charmant vampire Edward Cullen et de sa douce Bella Swan. Pourtant, Midnight Sun ne raconte pas la suite des aventures du couple iconique. Ce nouveau tome relate en fait la même histoire que le premier livre (Fascination), mais du point de vue d’Edward.

*En guise de rappel, Fascination met en vedette Bella Swan, une adolescente de 17 ans, qui déménage à Forks, une petite ville pluvieuse de l’État de Washington pour y vivre avec son père. À l’école, elle rencontre un groupe de jeunes gens bien intrigants, les Cullen. Elle se rendra vite compte que les membres de ce groupe mystérieux ne ressemblent en rien à des humains. Elle finira par comprendre qu’ils sont des vampires, mais cela ne l’empêchera pas de tomber follement amoureuse de l’un d’entre eux, Edward Cullen.*

Douze ans après la fin de la saga Twilight (Fascination, Tentation, Hésitation et Révélation), avions-nous vraiment besoin de replonger dans cet univers ? Laissez-moi vous partager mon avis à ce sujet.

Mon avis

À l’époque, je me souviens avoir dévoré les 4 livres en un rien de temps. Cette série passait toutefois après les mondes fantastiques d’Harry Potter et du Seigneur des anneaux. Pour moi, Twilight m’avait procuré un excellent divertissement, mais pas assez de magie (selon mes critères personnels!). J’étais tout de même enthousiaste à l’idée de lire ce fameux nouveau tome rédigé par Stephenie Meyer dont tout le monde parlait. Découvrir la vision d’Edward, le vampire si énigmatique ? Pourquoi pas ? Je me suis donc lancée dans ce périple livresque (800 pages !). D’emblée, je dois dire que les réflexions d’Edward alourdissent considérablement le récit. Je comprends que l’auteure souhaitait démontrer l’ampleur des conflits mentaux d’Edward (et c’est réussi avec brio!), mais à la lecture, cela devient juste indigeste. Personnellement, je m’en serais passé au point où j’ai sauté de nombreux paragraphes car des répétitions s’enchaînaient sans cesse au fil des pages. « Je suis un monstre, un vampire, je ne peux pas aimer une humaine, je vais lui faire du mal, je vais partir pour la laisser tranquille, mais je ne peux pas me passer d’elle, je vais la protéger…bla bla bla. » La lourdeur du puzzle mental prenant place dans le cerveau du jeune vampire s’est avéré un vrai boulet.

J’ai toutefois apprécié la description plus détaillée des relations entre les membres de la famille Cullen. Nous voyons davantage de facettes à la relation mère-fils entre Edward et Esmée, sa mère adoptive. Nous apprenons aussi à connaître mieux les membres du clan Cullen par les yeux d’Edward. Quelques informations sur son passé sont également ajoutés.

Si vous avez toujours été un grand fan de la saga, je suis certaine que vous allez apprécier ce retour dans le temps. Si vous êtes plutôt comme moi, une lectrice ordinaire préférant le courageux Frodon au vampire torturé, vous ne serez sans doute pas impressionné par Midnight Sun. À vous de faire votre propre idée. N’hésitez pas à me laisser un commentaire !

Aucun commentaire

Laisser un commentaire