Mégantic : Un train dans la nuit

Aujourd’hui, je vous présente un véritable chef d’œuvre artistique de l’autrice Anne-Marie Saint-Cerny et de l’artiste en bande-dessinée Christian Quesnel. Un immense merci aux Éditions Écosociété pour le service de presse! J’ai reçu la bande-dessinée en primeur durant la semaine du 16 août alors qu’elle sera disponible en librairie seulement le 25 août. Je me trouve bien chanceuse de pouvoir découvrir de tels trésors littéraires dont je n’aurais peut-être pas eu connaissance autrement.

La bande-dessinée comporte 96 pages et relate la tragédie de Lac-Mégantic du 6 juillet 2013 à travers les yeux d’une grand-mère et d’une fillette, qui ont toutes deux péri durant cette nuit fatidique. Celles-ci tentent de trouver le coupable au fil des pages remplies d’illustrations poignantes d’émotions. Je suis certaine que cette bande-dessinée deviendra un incontournable de la littérature québécoise. Découvrez mon avis en détail ci-dessous.

Mon avis

D’emblée, je dois mentionner la beauté des illustrations et surtout les émotions qu’elles transmettent à travers leur esthétique ainsi que leur mise en page. J’ai été surprise d’apprendre certains détails de la tragédie que je ne connaissais pas. Savoir que des gens ont été expropriés alors que leurs maisons n’avaient pas été contaminées par le feu, qu’ils ont reçu des sommes dérisoires en échange, le tout, sans aucun respect…cela m’a troublée. Une consultation publique à l’insu des citoyens pour décider de l’avenir de leur ville, le nouveau look de Mégantic adopté par la mairie environ 2 mois après le drame, du gros n’importe quoi!

Même qu’une citoyenne expropriée a reçu 992 $ du Fonds d’aide Avenir Mégantic doté de 4 millions, alors que des multinationales comme Jean Coutu et Métro ont reçu près de 1 million! C’est totalement inacceptable.

Au fil des pages, j’ai compris l’ampleur du drame et non seulement de l’ensemble des vies perdues, mais de tout ce qui a précédé et de tout ce qui a suivi. C’est désolant. Cette bande-dessinée rend hommage avec justesse aux victimes de Lac-Mégantic et explique avec précision le déroulement du 6 juillet 2013.

C’est fou de savoir également que le raffineur Irving et les autorités gouvernementales ont versé un certain montant forfaitaire afin d’étouffer toute poursuite judiciaire possible de la part des survivants et des proches des victimes…

Je vous conseille vivement cette lecture qui deviendra certainement un livre essentiel de l’histoire du Québec.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire