madeleine-fortier-catherine-bouquine

Deux excellents livres québécois à découvrir de l’auteure Madeleine Fortier

J’ai eu la chance de recevoir deux livres, soit un recueil de nouvelles de fiction ainsi qu’un ouvrage sur l’usure de compassion, comme service de presse directement de la part de l’auteure et je la remercie à nouveau. Ce fût un réel plaisir d’entrer dans son univers. Le recueil de nouvelles, intitulé De mystérieuses disparitions, contient 3 nouvelles intrigantes. Quant au deuxième ouvrage que j’ai pu lire, il a pour titre, Usure de compassion, Jusqu’où aller sans se brûler?, et est un guide pratique et de réflexion pour toutes les personnes qui sont engagées dans l’aide aux autres. Vous aimeriez en savoir davantage? Je vous en parle en détails ci-dessous.

De mystérieuses disparitions

Original, captivant, fluide, concis, ce livre m’a franchement étonné! Je ne sais pas vous, mais parfois, j’ai envie de lire de courtes histoires et non des briques de 500 pages. Surtout l’été, j’aime les petits formats légers et ce recueil de nouvelles est donc tombé à point. Il contient environ 120 pages au total et nous pouvons y retrouver des photos qui représentent soit les personnages, les lieux ou des objets liés au récit. Mais, quelle bonne idée! Je trouve que l’ajout de photos (qui est très rare habituellement selon mon expérience de lecture) donne vraiment vie aux histoires.  Cela permet également au lecteur de se plonger rapidement dans les événements racontés.

Les trois nouvelles possèdent des éléments étranges qui piquent la curiosité et qui incitent à poursuivre la lecture. Des gens qui disparaissent emportés par un air de guitare, des esprits torturés qui emprisonnent des voyageurs de passage, un homme qui devient transparent, c’est ce genre d’intrigues qui vous attend. Si vous avez envie de lire une petite heure ou deux sur votre balcon au chaud soleil d’été, je vous conseille grandement ce recueil de nouvelles bien divertissant!

Pour vous procurer De mystérieuses disparitions

Usure de compassion

Jusqu’où aller sans se brûler?

Même si l’usure de compassion est un sujet totalement éloigné de ma réalité actuelle, j’ai trouvé cette lecture fort intéressante. Cela m’a permis de comprendre le quotidien de ces gens qui choisissent de devenir proches aidants. À travers 18 témoignages de proches aidants, de bénévoles et d’intervenants, j’ai pu apprendre la définition de l’usure de compassion, ses symptômes et les solutions pour s’en protéger. Quand l’auteure mentionne que l’usure de compassion est un mal insidieux, difficile à percevoir, je trouve que c’est le cas aussi pour de nombreuses autres maladies mentales dont nous entendons très peu parler. Lorsque nous connaissons les symptômes, c’est ainsi que nous pouvons mieux reconnaître notre souffrance et faire un pas vers la guérison.

Ce livre est vraiment un guide pratique où des exercices peuvent être complétés afin d’aider les gens à réfléchir sur leur rôle de proche aidant. J’ai aussi beaucoup aimé la section qui indique la différence entre l’usure de compassion, l’épuisement professionnel, la dépression et le traumatisme vicariant. Ces définitions doivent sûrement permettre à de nombreuses personnes de bien identifier leur propre situation et ainsi comprendre ce qu’ils vivent. À mon avis, le fait que l’auteure a bâti le livre autour de 18 témoignages doit rassurer le lecteur. Si j’étais proche aidante, je me dirais : « Je ne suis pas seule. D’autres personnes ressentent ce que je vis. C’est normal. » De plus, nous pouvons y retrouver des ressources si jamais le lecteur doit demander de l’aide.

Selon moi, nous devrions avoir un cours sur la santé physique et psychologique à l’école. Lorsque nous quittons le secondaire, nous ne sommes pas outillés sur ce plan. Si nous avions un cours, au moins pour reconnaître les symptômes que ce soit de l’usure de compassion, la dépression, l’épuisement professionnel ou l’anxiété, nous serions plus portés à observer notre corps et à prendre soin de nous. Mais, bon, je m’éloigne un peu!

Somme toute, j’ai bien apprécié cet ouvrage de Madeleine Fortier et je suis contente de m’être familiarisée avec cette forme d’épuisement qu’est l’usure de compassion.

Pour vous procurer Usure de compassion Jusqu’où aller sans se brûler?

À bientôt!

Catherine bouquine

 

 

2 Commentaires
  • Madeleine Fortier, Accent Carrière
    Publié le 09:08h, 05 juillet Répondre

    Bonjour Catherine, je vous remercie infiniment pour votre lecture et pour vos commentaires, qui me font extrêmement plaisir ! Le livre De mystérieuses disparitions était ma première incursion dans le monde des nouvelles, et j’ai eu beaucoup de plaisir à le faire. Encore une fois, un immense merci!

    • Catherine_admin
      Publié le 11:55h, 14 juillet Répondre

      Cela me fait plaisir! J’ai beaucoup apprécié la lecture de ces nouvelles, j’attends le prochain recueil avec impatience! 🙂

Laisser un commentaire