luciole-catherinebouquine

Luciole – Blanche Martire

Laissez-moi vous présenter Blanche Martire, une jeune autrice française, qui compte déjà 4 œuvres à son actif. Elle est reconnue pour son essai Chair et âme : l’hypersexualisation des jeunes filles où elle y décrit, avec des éléments autobiographiques, le parcours de 4 adolescentes tentant de s’éveiller à l’amour et au désir. Son premier roman Et il me dit : Pourquoi tu rigoles jamais Blanche?, aborde quant à lui, le thème du harcèlement à l’école. Inspiré de ses propres expériences, ses récits lui permettent de se libérer et de se détacher.

C’est une auteure engagée qui n’hésite pas à intervenir dans les milieux scolaires afin de sensibiliser les élèves, enseignants et surveillants à la violence scolaire. Elle est également intervenue lors de l’édition 2018 du Congrès international des recherches féministes dans la francophonie (CIRFF), à l’université Paris-Nanterre sur le thème de l’amour, de la sexualité et du consentement, dans le colloque intitulé Violences conjugales faites aux femmes : apports théoriques, pratiques de lutte.

Luciole, son roman paru aux Éditions Fabert en 2017, raconte l’histoire de Blanche et de Hugo, deux adolescents qui créé un lien indéfinissable et riche en émotion, loin des relations superficielles habituelles du temps de l’adolescence. C’est avec plaisir que je vous partage mon avis sur ce livre de Blanche Martire.

Mon avis

Je remercie chaudement l’auteure pour l’envoi de son roman. Je suis toujours curieuse de découvrir de nouveaux auteurs et d’en connaître davantage sur leur profil littéraire. D’emblée, je lis très peu de livres adressés à un jeune public. Je crois que Luciole peut toutefois rejoindre tous les groupes d’âges car on y aborde un thème universel : les premiers amours. Blanche tente désespérément de déchiffrer Hugo. Il souhaite la voir, ne souhaite pas la voir, trouve des excuses, ou s’agit-il de vraies raisons? Blanche se tourmente et l’auteure réussit avec brio à nous faire ressentir le tourbillon d’émotions de Blanche.

Je vous avoue que j’ai eu tout de même quelques difficultés à comprendre au départ ce qui se passait. Les discussions des jeunes m’apparaissaient sans queue ni tête, peut-être étaient-ils drogués? C’est ce qui m’a passé par la tête. Plus le récit avance, plus on commence à cerner où l’auteure souhaite amener son lecteur. L’histoire se concentre sur la psychologie de Blanche et d’Hugo, sur leur alchimie naissante et incompréhensible. Je n’ai toutefois pas réussi à saisir Hugo et il a fini par m’énerver royalement avec ses agissements irrespectueux envers Blanche. Peut-être que cela représente la maladresse d’un adolescent qui ne sait pas comment avouer ses sentiments? Qui ne veut surtout pas déplaire à personne? Qui prend trop en considération l’opinion des autres? Du genre, « Qu’est-ce qu’ils vont penser si je sors avec Blanche? ».  Alors là, chapeau si c’est ce que l’auteure a voulu démontrer.

Somme toute, Luciole a été pour moi une incursion dans l’univers des adolescents, qui me paraît bien lointain à présent.

Catherine 🙂

Aucun commentaire

Laisser un commentaire