Atlas Obscura – Joshua Foer, Dylan Thuras, Ella Morton

Cette semaine, j’avais envie de vous faire découvrir quelque chose d’autre qu’un roman. Un livre qui s’apparente à un guide de voyage, mais qui n’en n’est pas réellement un puisque plusieurs lieux répertoriés dans l’Atlas Obscura ne sont pas touristiques. Alors, comment pourrait-on qualifier cet Atlas Obscura ? Sincèrement, je ne trouve pas de terme exact. Je peux vous dire qu’il s’agit d’une collection d’endroits mystérieux, rares ou curieux destinés à nous émerveiller et à nous en apprendre davantage sur le monde.

Résumé – 4e de couverture

« La vie est courte. Notre planète est truffée de curiosités et de merveilles… et cet incroyable livre sera votre guide ! », Philippe Petit, artiste funambule et explorateur.

Les 650 lieux les plus insolites et les plus étranges du monde.

Des merveilles naturelles ou construites par l’homme, des musées méconnus, des exploits de l’humanité laissant dans l’histoire des traces intrigantes et fascinantes. Atlas Obscura satisfait une soif de voyage autant qu’une soif d’émerveillement.650 notices captivantes, 750 photographies, 150 illustrations et infographies, 100 cartes originales : tout contribue à rendre cette lecture passionnante… et addictive. Le voyage est sans fin. Votre curiosité sera votre boussole intérieure.

Mon top 10

Voici les endroits qui m’ont le plus émerveillés ou les événements et/ou faits qui m’ont le plus marqués au cours des 467 pages :

  1. L’Exposition d’humain en 1906 au zoo du Bronx à New-York (C’est fou de penser que ce genre d’exposition a déjà existée et surtout en 1906…ça fait moins de 120 ans ! L’Horreur totale.)
  2. Musée de l’Espéranto en Autriche (Langue inventée vers les années 1870 pour faciliter la communication entre personnes de différentes nationalités.)
  3. Réserve mondiale de semences du Svalbard en Norvège (Une collection de graines qui pourrait sauver l’humanité. Il s’agit d’un « coffre-fort génétique » créé par le gouvernement norvégien en 2008.)
  4. Les béquilles de l’Oratoire St-Joseph à Montréal (La chapelle du frère André est entourée de rangées de béquilles ou de cannes abandonnées par des gens qui confirment avoir retrouvé la mobilité après leur visite. J’ai visité ce lieu et je vous avoue que je n’ai pas vu lesdites béquilles. Ce qui m’a le plus marqué est le cœur du frère André conservé dans une vitrine à l’intérieur du reliquaire de l’oratoire.)
  5. Les « Big Things » d’Australie (Phénomène culturel australien qui m’était méconnu. L’Australie compte plus de 100 objets surdimensionnés. Par exemple, un mérino de 15 mètres, un koala de 14 mètres ou encore un ananas de 16,2 mètres.
  6. La Ville-Poubelle (Le Caire avec ses 17 millions d’habitants n’ont pas de service de ramassage des ordures ! « Le peuple des poubelles apportent les déchets ménagers du Caire dans la partie sud de la circonscription Manshiyat Naser. »
  7. Le temple aux rats de Karnimata au Rajasthan (20 000 rats courent sur le sol en damier de ce temple en se battant pour accéder à d’énormes soucoupes de laits…les rats y sont vénérés dû à une déesse indienne.)
  8. Les Bouddhas géants d’Asie (Le plus grand est le Bouddha du temple de la source mesurant 153 mètres avec son socle !)
  9. La chambre des curiosités à St-Pétersbourg (En 1714, Pierre le Grand donna sa collection d’œuvres d’art, d’objets insolites, animales ou scientifiques pour la création d’un musée. Encore aujourd’hui, on peut y voir, entre autres, le squelette d’un homme de 2,2 mètres qui était au service du tsar.)
  10. Micropia à Amsterdam (Il s’agit d’un musée où il est possible d’observer ce qui est invisible à l’œil nu : moisissures, levures, bactéries, virus et autre micro-organismes.)

Mon avis

C’est une vraie bible pour tous les amateurs d’endroits mystérieux ou étranges ! C’est aussi un ouvrage qui nous en apprend sur l’histoire du monde en petits textes concis et précis. J’ai adoré la façon dont les auteurs ont divisé le livre soit par continents et par pays. On s’y retrouve facilement car il y a une table des matières au tout début ainsi qu’un index des plus détaillés à la fin. Les pages ne sont pas surchargées, les différentes descriptions de lieux, les photos et les cartes se marient bien ensemble.

La carte la plus insolite pour moi a été la carte des monstres des lacs des États-Unis ! Quand même assez étonnant ! Vous trouverez un nombre fulgurant de thématiques dans ce livre et c’est ce que j’ai le plus apprécié. Science, religion, fantastique, environnement, institutions, histoire…il y en a pour tous les goûts.

C’est impressionnant aussi de voir l’ampleur du travail de recherche qui a dû être fait pour rédiger cet ouvrage. Lorsque je lisais l’Atlas Obscura, c’était tout comme si je regardais un documentaire à la télévision. Vraiment divertissant et instructif comme lecture, je vous le conseille vraiment !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s