Chambre 1002 – Chrystine Brouillet

C’est la première fois que je lis un roman de Chrystine Brouillet sans Maud Graham, l’héroïne principale de sa populaire série policière. J’étais curieuse de découvrir Chambre 1002 ainsi que tous ses nouveaux personnages. Dans cette histoire, j’ai trouvé que l’enquête policière servait plutôt de prétexte au récit d’amitié présenté tout au long du roman. Comme le dit Chrystine Brouillet, « j’ai commencé à penser à écrire un roman sur l’amitié il y a plus de vingt ans ». C’était donc un de ses buts recherchés qui transpire à travers son écriture.

Chrystine Brouillet est une auteure ayant une plume d’exception. Elle a gagné plusieurs prix tout au long de sa carrière reconnaissant son talent ainsi que plusieurs de ses œuvres publiées dans différentes maisons d’éditions. Si vous ne connaissez pas encore Chrystine Brouillet, il est maintenant temps d’entrer dans la Chambre 1002.

Résumé – 4e de couverture

Hélène, chef montréalaise mondialement connue, se rend à New York afin d’y recevoir un prestigieux prix culinaire. Sur le chemin du retour, la tragédie frappe : elle est retrouvée inconsciente à la suite d’un brutal accident de voiture. Simple malchance ou acte prémédité ? Les enquêteurs travaillent à éclaircir le mystère, mais les pistes demeurent floues autour de cette femme apparemment sans ennemis. Hélène, plongée dans un profond coma, est veillée par ses amies les plus proches qui, après plusieurs semaines passées sans observer de progrès, mettront en place une ingénieuse stratégie aromatique pour tenter de ramener à la vie celle qui était le pilier de leur groupe.

Mon avis

J’ai eu quelques difficultés à comprendre qui était qui durant les cinquante premières pages. Les personnages sont bien décrits et présentés, mais il faut demeurer vraiment alerte pour bien saisir les relations de chacun d’entre eux. Pour vous donner un exemple, au début, j’ai pris connaissance du personnage principal, Hélène, de son neveu Julius, de ses amies Ornella, Marie, Gabrielle, Viviane, Justine, puis, quelques pages plus loin, je rencontre Irina, Augustre Trahan, Suzanne, Jenny, Jean-Marc, Vanessa, Diane, Nadège, James et Damien Kirk, Arnaud Fontaine, Marc, Laura, Jean-Michel, Mathilde, Thierry…Je vous avoue que j’étais un peu perdue !

Mais, ne vous arrêtez pas à ce détail, je vous assure que plus la lecture avance, plus tout se met en place et je suis arrivée à tout démêler. Bon, il y a peut-être seulement vers la fin que j’ai réalisée que Thierry n’était pas le mari de Gabrielle, mais bien de Justine. Seul petit détail, mais rien de majeur qui a affecté ma lecture.

Dans ce roman, j’ai su rapidement qui était le « méchant » et c’est ce que je préfère dans ce genre d’histoire. J’aime voir l’évolution du meurtrier ainsi que sa manière de penser afin de préparer ses plans pour se débarrasser de sa future victime. L’auteure nous amène à le détester rapidement en le peignant d’une façon si irritante que ce n’est pas long avant qu’on souhaite qu’il se fasse attraper.

Il y a aussi tout le côté gastronomique qui se taille une place de choix dans le récit. La description des plats m’a fait saliver et j’ai bien envie d’essayer une des recettes parmi celles inscrites dans le livre. Mon choix s’est arrêté sur : le moelleux au chocolat de la page 301. Je concède que la tarte à la tomate, le ceviche de poisson blanc et même le gravlax de saumon me tente aussi particulièrement.

Il ne faut pas oublier non plus la mise en page des plus magnifiques de la page couverture qui m’a tout de suite charmée.

Et puis avez-vous le goût de lire Chambre 1002, ou je vous ai donné trop faim ? haha

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s