Le joueur de flûte de Hamelin Sylvain Johnson

Cela faisait longtemps que je voulais lire un livre de la collection Contes interdits des Éditions ADA. En me promenant au Salon du livre de Québec, j’ai remarqué le stand qui mettait en vedette tous les romans de cette série. L’auteur Sylvain Johnson qui était présent sur place s’est approché de moi afin de me faire un bref résumé de ses deux romans : La petite sirène et Le joueur de flûte de Hamelin. Après réflexion, mon choix s’est arrêté sur le deuxième, puis je l’ai fait dédicacé. Je m’attendais à un roman de suspense et d’horreur à la Stephen King, mais ce que j’ai découvert durant ma lecture correspond à un autre niveau d’horreur encore plus repoussant de ce que j’avais eu l’occasion de lire jusqu’à maintenant.

Connaissez-vous le conte allemand ?

Ce livre s’inspire du conte du même nom qui se passe dans la ville de Hamelin en Allemagne. L’histoire raconte que les habitants de cette petite ville, alors envahie par des rats, mouraient de faim. Un joueur de flûte se présenta afin d’aider la population à se débarrasser des nombreux rats qui assiègeaient la ville. Le maire fit ainsi la promesse de donner mille écus au joueur de flûte si ce dernier réussit à éradiquer tous les rats. Par sa musique, le joueur de flûte attira les rongeurs vers la rivière et ces derniers se noyèrent. La ville étant libérée de ces animaux infects, le joueur de flûte réclama son dû au maire. Il refusa de le payer et les habitants le chassèrent à coup de pierre.

Plusieurs semaines s’écoulèrent avant que le joueur de flûte ne revienne à Hamelin. Il se vengea des habitants en jouant de la flûte de nouveau, mais cette fois-ci, ce n’était pas les rats qu’il attira vers la rivière, mais bien tous les enfants de la ville. 130 garçons et filles disparurent lors de cette nuit fatale.

Résumé

Le livre met en scène Denis Lebeau, un meurtrier québécois récemment libéré qui part refaire sa vie dans l’État du Maine. Ayant passé 20 ans en prison pour des meurtres, il continue de clamer son innocence même après tout ce temps. Il est convaincu de ne jamais avoir commis de telles atrocités. Il tente de passer inaperçu, mais il se fait rapidement reconnaître par le shérif de cette petite communauté côtière où des femmes ne cessent de disparaître, et ce, depuis une vingtaine d’années. Le shérif le recrute alors afin de l’aider à enquêter sur ces mystérieuses disparitions.

« Qui est mieux placé qu’un tueur pour en contrer un autre ? »

Mon avis

Cœurs sensibles s’abstenir ! J’ai tout de suite compris pourquoi les livres étaient classés 18 ans et plus au Salon du livre. J’ai été horrifiée par la description détaillée du viol qui se déroule dès les premières pages. J’ai détesté ce passage, cela m’a vraiment dégoûté. J’avais eu la brillante idée de commencer ma lecture avant de me coucher. Erreur. Disons que j’ai très mal dormi ce soir-là. Il faut tout de même avouer que l’auteur nous fait vivre des émotions fortes et qu’il a une plume très convaincante. Bravo à Sylvain Johnson !  

Je ne suis pas certaine que je vais continuer d’explorer cette série, mais je suis contente d’avoir tenté l’expérience. J’entendais beaucoup de commentaires positifs et pour les amateurs de ce genre, je comprends tout à fait leur enthousiasme. La lecture est facile et on embarque rapidement dans l’action. C’est un 232 pages d’horreur et de suspense qui ne peut laisser indifférent. Et vous, seriez-vous intéressé à lire un livre de la série Les Contes interdits

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s