La Servante Écarlate Margaret Atwood

J’ai décidé de lire La servante écarlate (The Handmaid’s Tale) après avoir entendu parlé de la série télévisée qui semblait être un franc succès aux États-Unis. Puisque je préfère toujours lire les œuvres littéraires qui inspirent les séries ou films avant de les regarder, je me suis donc lancée dans la découverte de l’univers dystopique de Margaret Atwood.

Un chaos inimaginable

L’auteure nous transporte dans une société où devant le déclin de la fécondité, le gouvernement (composé de fanatiques religieux) d’une république fictive, récemment fondée, prononce que les femmes encore fertiles soient recluses au titre d’esclaves sexuelles pour tenter de maintenir les naissances. La liberté autant des hommes que des femmes est brimée, en fait, il n’y a plus de libre arbitre, plus de choix, que des règles très strictes à respecter. L’histoire se déroule dans un futur pas si lointain puisqu’on se rend compte que le personnage principal avait une vie (à peu près comme vous et moi) avant ce changement drastique de régime. Et maintenant, plus le droit de travailler, d’étudier, de jouer…et j’en passe. De quoi vous faire réaliser la fragilité de nos libertés.

Mon avis

Personnellement, je n’ai pas aimé lire ce roman malgré sa reconnaissance partout dans le monde comme un chef d’œuvre littéraire. Paru en 1985, ce livre a été vendu à des millions d’exemplaires et a été couronné gagnant de plusieurs prix. Alors, pourquoi n’ai-je pas réussi à l’apprécier ?

Je crois que La servante écarlate demeure une histoire très originale et intéressante, mais que le style d’écriture ne m’a tout simplement pas convenu. Un livre reste toujours subjectif, des gens peuvent l’adorer ou le détester peu importe le nombre de prix remporté. Ce qui m’agace dans le style d’écriture de Margaret Atwood, ce sont les longues descriptions qui ne terminent plus. Il y a beaucoup trop de détails qui ont rendu ma lecture lourde. En voici un exemple :

« Je parcours le chemin de gravier qui divise la pelouse de derrière, proprement, comme une raie dans les cheveux. Il a plu pendant la nuit ; l’herbe de part et d’autre est humide, l’air moite. Çà et là il y a des vers de terre, preuve de la fertilité du sol, surpris par le soleil, à demi morts ; souples et roses, comme des lèvres. »

Ma réaction après la lecture de ce paragraphe : Ah ! Vous comprenez ce que je veux dire ? De plus, lorsque j’arrive à la dernière page du livre, je me rends compte que l’auteure termine son histoire sans que l’on sache ce qui va se passer avec le personnage principal ! Double Ah ! Je n’aimais pas non plus tous les retours en arrière, je trouvais que c’était difficile à suivre et je me perdais un peu dans tous les détails et explications.

La suite du livre se prépare pour septembre 2019. J’hésite à le lire, et vous ? Avez-vous aimé le livre ? Avez-vous écouté la série ? N’hésitez pas à me laisser votre commentaire.

5 commentaires sur “La Servante Écarlate Margaret Atwood

  1. J’avoue avoir beaucoup aimé ce livre. En fait j’en trouve l’histoire glaçante et pas si improbable… et les flash-back permettent d’insister sur ce qu’elle a perdu, sur la différence entre ce qu’elle endure maintenant et la vie parfaitement normale qu’elle connaissait avant.
    Après je comprends que le style puisse dérouter !

    Aimé par 1 personne

      1. En fait je pensais beaucoup à la citation de Simone de Beauvoir en lisant ce livre : « N’oubliez pas qu’il suffira d’une crise économique, politique ou religieuse pour que les droits des femmes soient remis en question. Ces droits ne sont jamais acquis. Vous devrez rester vigilantes votre vie durant. ». Ce roman en est une parfaite illustration

        Aimé par 1 personne

  2. Je n’ai malheureusement pas lu encore le livre, mais je peux dire, avec enthousiasme, que la série télé est remarquable! Il ne faut surtout pas la rater. J’ai été happé littéralement pendant les 2 saisons. J’ai trop hâte à la troisième. Bref, si on n’aime pas le livre, ce ne sera pas nécessairement le cas avec la série. Je vous le dis : c’est à voir!

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s